[./bercy.html]
[./la_plaine.html]
[./la_ville.html]
[./formation.html]
[./les_cartes.html]
[./le_site.html]
[./grand_paris.html]
[./les_halles.html]
[./gand_cartes.html]
[./gand_dessins.html]
[./pekin_decouverte.html]
[./pekin_cartes_site.html]
[./pekin_hutong.html]
[./pekin_siheyuan.html]
[./shanghai_cartes.html]
[./shanghai_lilong.html]
[./actualites.html]
[./etudes.html]
[./projets.html]
[./textes.html]
[./videos.html]
[./archives.html]
[./liens.html]
[mailto:postmaster@paris-pekin.eu]
[./shanghai_lilong2.html]
[./presentation.html]
[./actualites.html]
[./shanghai_lilong2.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Au lieu du modèle de l'immeuble à cour, défini prioritairement par rapport à la rue, se sont constituées des quartiers tournés vers l'intérieur et développant un réseau secondaire donnant à la ville une maille plus fine.

La rue est un espace de transit et de commerces, mais toute une partie de la vie sociale et collective se développe à l'intérieur des lilong.

L'appréhension de la ville par le piéton est toute autre, car il dispose de deux réseaux différents et complémentaires pour cheminer dans la ville et la traverser.
  
La trame urbaine constituée par les rues où circulent véhicules et marchandises est assez lâche: les ilots constitués font souvent 150 x 300m, soit deux fois plus dans chaque dimension qu' un ilot parisien moyen (et plus si l'on regarde la trame du centre de Paris). Ces rues ressemblent aux notres, et sont bordées de platanes (!) importés de France...

Mais le mode de construction de l'ilot diffère radicalement de celui que nous avons développé à Paris, à savoir l'immeuble à cour. A Shanghai, l'ilot a été découpé en zones à lotir, souvent traversantes, sur lesquelles s'est développée le modèle que nous appelons "lilong".











  
Vue aérienne de la concession française
Survolez le centre de l'image pour lire la trame urbaine...
Shanghai / les lilong
Site consacré à l'architecture et aux études urbaines