[./bercy.html]
[./la_plaine.html]
[./la_ville.html]
[./formation.html]
[./les_cartes.html]
[./le_site.html]
[./grand_paris.html]
[./les_halles.html]
[./gand_cartes.html]
[./gand_dessins.html]
[./pekin_decouverte.html]
[./pekin_cartes_site.html]
[./pekin_hutong.html]
[./pekin_siheyuan.html]
[./shanghai_cartes.html]
[./shanghai_lilong.html]
[./actualites.html]
[./etudes.html]
[./projets.html]
[./textes.html]
[./videos.html]
[./archives.html]
[./liens.html]
[mailto:postmaster@paris-pekin.eu]
[./pekin_siheyuan2.html]
[./la_plaine.html]
[./presentation.html]
[./actualites.html]
[./pekin_siheyuan2.html]
[./la_plaine.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
* pour approfondir votre connaissance des siheyuan et de l'architecture chinoise traditionnelle, je vous conseille vivement de vous procurer l'ouvrage de Rémi Tan consacré à ce sujet: Rémi Tan, chinois, architecte (DPLG), vivant depuis des années en France et ayant enseigné, se consacre à des études approfondies sur la culture chinoise. Il a publié il y a quelques années aux éditions You Feng un ouvrage intitulé "Bâtiments antiques chinois" que vous trouverez à Paris dans les librairies suivantes:
  • Librairie "You Feng" (libraire-éditeur) 45 rue Monsieur le Prince 75006 Paris ou 66 rue Baudricourt 75013 Paris
  • Librairie "Le Phenix", consacrée à l'Asie et à la Chine, 72 boulevard de Sébastopol 75003 Paris
La forme que vous voyez ci-dessus (en survolant l'image) pourrait constituer l'archétype du siheyuan, même s'il ne nous appartient pas de mettre en valeur une forme plus qu'une autre. Nous la désignons donc ainsi uniquement parce qu'elle met en valeur plusieurs principes d'organisation essentiels:
  1. un enchainement de plusieurs cours dans la profondeur de l'ilot: l'éloignement progressif de l'espace public et de la rue est très perceptible;
  2. une première cour proche de la rue effectue la transition entre les activités sociales (commerces, artisanat, gardiennage...) et la vie privée.
  3. la protection progressive vis à vis de la rue en décalant les entrées des cours successives: vous le verrez mieux dans la représentation qui suit...











  
Les siheyuan, autrement appelées "maisons à cour carrée", constituent le modèle des maisons qui par leur alignement forment les hutong.

Ces maisons de plain-pied (sans étage) sont traditionnellement ouvertes sur l'intérieur des cours et fermées sur la rue (seules des fenêtres hautes assurent la ventilation). Côté rue donc, mis à part les échoppes, vous longez des murs rythmés par les magnifiques portes d'entrées. Il n'en ressort aucune lassitude mais un sentiment d'intériorité très fort.

Les variations autour du thème de la "cour carrée" sont nombreuses; nous ne les énumérerons pas toutes ici*. Selon la taille de la famille, la richesse de ses occupants, les opportunités foncières... les dispositions de bâtiments varient comme vous le montre cet extrait de plan. Disons en simplifiant que le modèle "idéal" est constitué par quatre bâtiments encadrant une cour intérieure autour de laquelle s'exercent les vies familiale et sociale.

La famille était entendue au sens large (plusieurs générations) et les fonctions et les générations se répartissaient dans plusieurs bâtiments en général dissociés et reliés par des parties couvertes. Malgré la rigueur du climat pékinois, cette disposition est remarquable et peu commune chez nous, illustrant bien la symbiose des habitants et des règles de vie avec l'environnement.











  
survolez l'image pour localiser un siheyuan
  
Pékin / les siheyuan
Site consacré à l'architecture et aux études urbaines