[./bercy.html]
[./la_plaine.html]
[./la_ville.html]
[./formation.html]
[./les_cartes.html]
[./le_site.html]
[./grand_paris.html]
[./les_halles.html]
[./gand_cartes.html]
[./gand_dessins.html]
[./pekin_decouverte.html]
[./pekin_cartes_site.html]
[./pekin_hutong.html]
[./pekin_siheyuan.html]
[./shanghai_cartes.html]
[./shanghai_lilong.html]
[./actualites.html]
[./etudes.html]
[./projets.html]
[./textes.html]
[./videos.html]
[./archives.html]
[./liens.html]
[mailto:postmaster@paris-pekin.eu]
[./presentation.html]
[./actualites.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Paris - Pékin... c'est un peu la distance entre deux points! Une ligne comme nous le diraient les mathématiques, une tension comme nous le suggérerait la physique! Cet écart nous intéresse pour la différence qu'il représente, la distance (et les points communs!) de deux civilisations aux opposés du continent, et si nos études s'intéressent aujourd'hui aux villes, elles n'excluent pas les villages, les maisons... ou la campagne!

Nous nous intéressons aux villes tant qu'elles constituent un socle de culture et de transmission, qu'elles concrétisent des formes de "vivre ensemble" et de dépassement "spirituel". Ces choses ne sont jamais acquises, et mains exemples (notamment cités sur ce site!) nous montrent que le processus est réversible et que les villes peuvent devenir des lieux de destruction de la culture très puissants!

Nous n'oublions donc pas les cultures qui se développent à l'écart de cette forme d'agrégation que constituent les villes. Nous espérons même remedier prochainement à ce manque qui dans l'état actuel de nos recherches ne peut qu'exprimer la fragilité de notre approche et son aspect approximatif! Les villes connaissent aujourd'hui un phénomène d'expansion extraordinaire: celui- ci ne nous impressionne nullement, nous le tenons pour circonstantiel, et vous remarquerez que nous évitons souvent les formes urbaines ajoutées qui ne nous semblent pas relever d'une transmission de la culture dans ses différences, mais d'une extension de la culture dominante.

Supposons donc que les villes dans leur expansion et les systèmes qu'elles développent constituent une transition nécessaire au moment où l'ensemble du monde se "met en communication"... Au delà, où nous mènent nos rèves? Est-ce dans ces formes "trop humaines" des villes, où dans un rapport plus profond et intérieur à la nature, à l'extérieur, à ce qui ne nous appartient pas?

Donc, en attendant quelques études non urbaines et plus philosophiques, voici l'état de nos réflexions...



  
Utilisez le menu à gauche...
Etudes architecturales et urbaines
Site consacré à l'architecture et aux études urbaines