[./projet_les_halles.html]
[./les_halles.html]
[./actualites.html]
[./etudes.html]
[./projets.html]
[./textes.html]
[./videos.html]
[./archives.html]
[mailto:postmaster@paris-pekin.eu]
[./presentation.html]
[./actualites.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Projet pour les Halles, vu depuis la rue Saint-Honoré le soir ... une place pour la ville...
Pavillon de la danse
Tour de la philosophie
Pavillon de la musique
Pavillon de la poésie
Les Halles... une place pour Paris!

Les quelques éléments de réflexion énumérés ci-dessus introduisent notre proposition! Nous nous devons de l'argumenter un peu plus, dans la fragilité qui est la sienne:
  • Les exemples de "places" que nous avons donné ci-dessus ne sont pas homogènes: sans doute faudrait-il différencier au moins deux catégories, dans l'attente d'une analyse plus fine...
  • les places à caractère "ostentatoire" mettant en scène des bâtiments ou des lieux de "pouvoir", souvent constituées sur des modèles géométriques et symétriques: nombre de places "royales" par exemple appartiennent à ce modèle; le caractère "sacré" et la mise en scène "centrale" sont favorisés. (ces éléments sont souvent "exogènes" dans la ville, et contraignent la trame urbaine (pré)existante)
  • les places "endogènes", fruit d'un travail sur les articulations urbaines existantes et permettant un recul libérant de l'espace et mettant en valeur telle ou telle partie d'un édifice (la totalité de l'édifice n'est pas visée). Plus qu'un travail sur la représentation du pouvoir, il s'agit d'un travail sur la mise en scène de la beauté et son intégration à la cité.
  • Si la place de Grève appartient dans notre esprit à la dernière catégorie, elle n'existe plus et ne possède pas d'équivalent à Paris: qu'en est-il des Halles? Vous pouvez vous référez à l'étude sur les Halles publiée sur ce site: ce lieu a été pendant des siècles une place et un marché. Eu égard à la morphologie de la ville, à la proximité des axes majeurs générateurs de la ville, cette situation s'explique! Il a fallu les violences urbaines, puis les utopies architecturales qui ont suivies, pour mettre fin à cette situation.
  • Une image fournie aux candidats du contre-projet des Halles des années 70 est fascinante et plus intéressante que n'importe quel projet proposé: il s'agit d'une vue aérienne perspective (vue d'oiseau) de l'espace des Halles, vide, avec comme horizon la colline de Montmartre...! Cette image nous intéressent à deux titres au moins:
  • nul projet jusqu'à aujourd'hui ne nous a convaincu de la nécessité de telle ou telle fonction supplémentaire sur ce lieu... Et si le luxe, c'était l'espace! Ce vide tel que représenté a la vertu de nous faire réver.
  • la pertinence de ce point de vue qui exprime bien la position des Halles au regard de sa structure et de sa topographie (Rue Montmarte / rue Saint-Denis / rue Saint-Honoré).
  • Enfin, au cours de cette étude sur les Halles, nous avons découvert un projet du 18ème siècle qui... prévoyait l'implantation d'une grande place sur ce lieu même. Plusieurs architectes avaient été mis à contribution pour imaginer le lieu et la forme de la place Louis XV: le site de la Concorde sera finalement retenu, mais le projet des "Halles" nous parait remarquable d'intelligence urbaine et d'insertion dans la ville!












  
le site présenté aux candidats du contre-projet des Halles à la fin des années 70...
(*): sur ce sujet, je vous conseille de lire le livre très intéressant de Eric Hazan intitulé "L'invention de Paris - il n'y a pas de pas perdus" édité au Seuil.





  
Le site des Halles,

représenté en perspective. A la pointe de Sainte-Eustache, se rejoignent deux rues essentielles de la structure urbaine: la rue Montmartre qui contourne la colline de Montmartre par l'ouest, et la rue Montorgueil... Ces rues qui rejoignaient le Châtelet sont maintenant brutalement interrompues!
Pourquoi?

Aujourd'hui des quartiers entiers de ville (André Citröen, Bercy, Austerlitz-Massena, Batignolles ...) n'intègrent toujours pas cet élément majeur de la vie sociale et collective qu'est la place! Dans un "patchwork" habile, on nous vend verdure, logement "sociaux" (!), bureaux... dans un simulacre de ville plurielle! Un peu de tout... pour plaire à tous!

Faut-il croire qu'à travers l'histoire insurrectionnelle de Paris (*), durement réprimée au 19ème siècle, nos édiles ont toujours peur d'une résurgence inattendue, et qu'ils préfèrent maîtriser ceux qui les élisent, plutôt que de leur donner leur "place"?
La place de Grève

"La" grande place parisienne a longtemps été la place de Grève, coeur de la cité, du commerce, de l'activité des nautes, ... aux confins de l'Hôtel de Ville, de la Seine, de la ville commerçante.

Aujourd'hui le lieu a été réduit à un "parvis", coupé de la ville et du fleuve par des banquettes dignes d'aménagements des Ponts et Chaussées, redoublés de voies rapides de circulations! S'y déroulent quelques évènements orchestrés par la Mairie, sinon c'est un lieu mort et isolé, au coeur de la ville!













  
Beaubourg, une place?

Un des rares contre-exemples communément cité est Beaubourg... Malgré la qualité de cet espace, nous le qualifierons de parvis (ce qu'a intégré l'acception commune). Cet espace est mono-orienté vers le bâtiment, coupé de la ville et de sa trame urbaine du fait de sa topographie descendante.
Les places parisiennes ...

Y-a-t il des places à Paris? Nous connaissons les places "royales" antérieures au milieu du 18ème siècle, pour partie préservées... L'urbanisme du 19ème siècle nous a principalement légué des squares et des carrefours;  Les "places" de la République, de la Bastille, de la Nation...etc. ne sont à proprement parlé des places (nous pourrions nous référer à Camillo Sitte) mais plutôt des carrefours! L'urbanisme moderne n'a pas (re)créé de places (il préfère souvent les parvis)...









  
2000-2001 / Suite à l' étude et au projet des Halles à Paris que nous vous proposons par ailleurs, nous abordons la question de la disparition d'un élément majeur de l'architecture et de l'urbanisme des villes "anciennes": la place! Nous connaissons mains exemples de places qui nous ravissent, dans les villes italiennes (la liste est longue), en Espagne (Salamanque...), en France (Arras, Nancy, Montpellier...); les exemples seraient long à énumérer! La situation à Paris est emblématique des évolutions de la politique urbaine: questionnons la...
Actualités
quelques définitions issues du Littré...

Place : Espace, lieu public découvert et environné de bâtiments (ce qui est le sens étymologique).
On dit dans le même sens : place publique.
... etc.

Parvis : Place devant la porte principale d'une église et particulièrement d'une église cathédrale.
Par extension, il se dit de toute espèce de temple.
...etc.
Et aussi...

Cette page synthétise des recherches développées dans les rubriques "Etudes" et "Projets" que vous pourrez consulter pour plus d'informations:

pour y accéder, vous pouvez utiliser le menu principal ci--dessus, ou suivre les liens directs suivants:
Site consacré à l'architecture et aux études urbaines