[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [Actualités]
[Etudes]
[Formes_urbaines]
[Territoires]
[Architectures]
[Projets]
[Textes]
[Videos]
[Archives]
[Liens]
[0 0 1 1 1 1 1 0 640 480]
[Présentation]
[Actualités]
[]
[Actualites_paris_lehavre]

La "fissure", division cellulaire de la ville...

Esquisse!!!

A ce stade du projet, il s'agit réellement d'une première esquisse symbolique...

Les couleurs primaires en sont la trace, ainsi que la transformation (un peu "primaire") des torres de satelite de Luis Barragan!. Mais c'est une intention que nous voulons vous montrer...

Les volumes et les matières attendent d'être retravaillés...

Note de projet:

J'ai absolument conscience que le projet d'un viaduc sur les "Grands Boulevards" paraîtra utopique à certains, ou inapproprié!

Un tel viaduc a une largeur d'environ 7,50m à comparer aux 25 à 30m de largeur de ces espaces...  Je me suis longtemps demandé comment investir ces espaces qui ont depuis longtemps perdus leur caractère d'origine... quand ils étaient aux limites de la ville: l'époque de leur grandeur et de leur activité!

Le dessin que je fournis du viaduc est sommaire, en référence à des espaces connus. Il mérite d'être travaillé, éventuellement de manière plus contemporaine. Je gage que sa présence revitaliserait la ville et l'ouvrirait sur sa périphérie...

Ce projet doit donc être compris dans une vision élargie de la ville, de son étendue... sauf à continuer à considérer Paris intramuros dans sa fermeture aux espaces qui l'entourent.

Pour un Paris "ouvert"!

St Martin

Magenta

République

Voltaire

Temple

Cliquez sur les vignettes: après des vues aériennes, vous faites le tour de la place... boulevard du Temple, Voltaire, République, Magenta et boulevard Saint-Martin.

Vive la République !!!


Nous vous livrons une esquisse de ce que pourrait devenir la place de la République...
  
  • d'une certaine manière, la place de la République est déjà un pôle de la ville. Mais c'est principalement du fait des nombreuses lignes de métro qui s'y croisent... La place est envahie aujourd'hui par la chaussée automobile et le décor résiduel de squares de province rend le lieu triste et absent!
  • la place que nous aurions pu créer aux Halles trouverait-elle sa "place" ici? Notre sentiment, corroboré par l'histoire du lieu, nous laisse penser qu'il s'agit ici plutôt d'une articulation de la ville, d'une ancienne porte: le décor du dix-neuvième siècle quelque peu ostentatoire du lieu n'y suffit pas... L'espace est trop ouvert sur de larges avenues hausmanniennes et sur l'ancienne enceinte de Charles V (grands boulevards)nullune gare de la "traversée de Paris", connecté aux lignes du métro parisien, affirmerait ce caractère de porte de la ville.
  •   
     
  • L'esquisse ci-dessous intègre les éléments d'une gare d'interconnexion et deux sculptures symboliques en hommage à Luis Barragan (un peu hatif... à travailler!) pour marquer ce lieu...

  

Nouveaux pôles d'activité parisiens... la ville à l'échelle de l'agglomération! Création d'un viaduc aérien reliant Saint-Lazare, République et Austerlitz.... et au delà!

Le coeur de la ville meurt...


Je ne suis pas le seul à constater que le coeur de la ville meurt progressivement, et que les opérations qui y sont effectuées (aménagement des Halles) constituent aussi la plus belle illustration de cet empêchement aujourd'hui d'imaginer sa régénération... Les projets qui nous ont été montrés tendent à "sauver" cette décrépitude par des gestes grandiloquents et salvateurs... qui ne sont qu'illusion!

... car la source du problème n'est pas traitée! A force de développements concentriques, le coeur de l'oeuf se meurt: rien ne peut l'empêcher, sauf une profonde modification de la géographie de la ville, l'arrêt de ce mode de développement, la réouverture enfin de la ville à ses territoires adjacents.
  

Irriguer la ville...


C'est dans cet esprit que nous avons dessiné notre projet du Grand-Paris qui ouvre deux "fissures" (artères?) importantes dans la géographie de la ville, pour l'aérer et la faire respirer... vous voyez ces deux espaces en vert et en jaune dans l'image ci-dessus.

C'est à cette condition que pourront être réinventés les espaces et les activités du coeur de ville pour les faire revivre et les adapter.

Le flux de la Seine, un flux ferré traversant la ville, un parc traversant la ville... voilà trois conditions nécessaires, complémentaires qui constituent le minimum vital à réaliser! Sinon nous oeuvrons pour une muséification accrue de la ville (même, ou surtout, avec de nouveaux bâtiments - cf. le "Carreau" -) et sa dégénérescence intérieure.

2006

Il existe un exemple similaire à Berlin, le S Bahn, dont je n'ai pas de photographie... vous en trouverez sur Google.

Le viaduc des Arts à Paris, ancienne ligne de chemin de fer...

La ligne Yamanote au coeur de Tokyo, dans le quartier de Ginza... Elle abrite commerces, restaurants...

A ce souterrain, nous préférons une alternative plus audacieuse, aérienne (comme la ligne Yamanote à Tokyo), ouvrant Paris à sa dimension métropolitaine, à ses territoires contigüs, sa banlieue, ses paysages lointains...

Nous espérons vous avoir montré sur ce site que nous aimions l'histoire, et cette transformation ne nous parait pas antinomique avec l'intérêt pour l'histoire et le patrimoine! Nous aimons aussi les transformations, les adaptations. Ce projet ne détruit rien... et il ouvre la ville à sa globalité!

La traversée de Paris emprunterait les Grands Boulevards pour rejoindre la place de la République, Bastille puis Austerlitz... Sur ce tracé serait construit un viaduc (métal, pierre, briques...?) supportant les voies.

Nous avions ouvert l'espace de la ville en terme d'espaces, nous l'ouvrons à sa traversée! Ce projet vous questionne? Prenez le temps de vous le représenter... et regardez les images qui suivent, exemples remarquables d'insertion urbaine d'espaces de transport aérien! Le viaduc permet le franchissement au niveau du sol des rues... et abrite commerces et activités qui deviennent des points focaux dans l'animation de l'espace public et de la ville!

Les pôles que nous indiquons ici sont autant de centres urbains potentiels, vivants et attractifs... à l'instar des quartiers de Tokyo que nous vous avons présentés sur ce site et qui sont reliés par la ligne Yamanote, épine dorsale de Tokyo.

Reste la question de la liaison entre les gares Saint-Lazare et Austerlitz... Comme nous l'avons représentée ici, elle peut s'effectuer en sous-sol!... (vous vous rapellerez les débats parisiens du début du XXème siècle pour ou contre un métro aérien ou souterrain!)

De nôtre côté, nous ne sommes pas des chauds partisans des transports collectifs souterrains! Pourquoi reléguer sous-terre les fonctions essentielles et vivantes du transport dans la ville? Pourquoi se passer de cette "poésie" du voyage, et laisser la surface aux voitures individuelles qui anéantissent l'espace public?

Sur cette image que nous vous avions montrée, nous faisions traverser Paris par une liaison rapide (type Maglev, ou métro rapide... et fréquent!... (pas TGV, trop lourd) ) pour connecter les futurs centres urbains de la vallée de la Seine.

Nous souhaitons vous montrer plus en détail comment s'effectue cette liaison! Il s'agit de joindre les faisceaux ferrés de la gare Saint-Lazare et de la gare d'Austerlitz pour assurer une continuité des transports le long de la vallée de la Seine... (le développement comme il est prévu des territoires de Saclay et de la Plaine de France ne nous parait pas souhaitable: il reconduit, sur des territoires déjà très abîmés, le développement concentrique de Paris...). Nous préférons imaginer le développement des activités économiques et de recherches vers Poissy, Mantes... en aval, ou Evry et Melun en amont.

Lien vers la phase de projet précédente:

Accueil

Informations

Contact

Page précédente

Page suivante

Actualités

Grand-Paris
"La traversée de Paris"
(décembre 2008)

la "Ville Seine"... de Melun au Havre

Site consacré à l'architecture et aux études urbaines

lien vers l'atelier d'architecture...